Claude Tarlet, président de la Fédération française de la sécurité privée adresse ses voeux à la filière

Chers amis,

2021 s’annonce. C’est une année importante pour tous les acteurs privés de la sécurité dans notre pays. Important, parce que nous venons de vivre une période extrêmement difficile au cours de laquelle tous les acteurs privés de la sécurité ont montré leur capacité de résilience, leur capacité d’innovation bref, leur présence quotidienne sur l’ensemble de territoire pour faire face à la crise sanitaire.

Aux femmes et aux hommes qui, sur le terrain quotidiennement et avec détermination, ont redoublé d’efforts, je veux dire ici solennellement merci. Merci car sans vous aux côtés des forces de l’ordre, de la police nationale, des gendarmes, des militaires et de la sécurité civile, rien n’aurait pu être fait. Vous avez assuré partout la continuité économique.

À ceux qui conseillaient les entreprises dans leur stratégie ; à ceux qui ont permis le maintien de la distribution du cash pour éviter la panique ; à ceux qui ont installé des systèmes électroniques dans l’urgence et télésurveillé ces systèmes ; à ceux qui ont assuré, et continuent d’assurer la protection de nos intérêts en France comme à l’étranger ; aux femmes et aux hommes présents devant les centres de distribution alimentaire, les hôpitaux, les laboratoires et les espaces sensibles ; à ceux qui ont maintenus, contre vents et marées, des actions de formation et aussi à celles et à ceux qui, dans l’aéroportuaire, la culture, et l’événementiel, se sont battus pour survivre, je veux dire combien la Nation doit vous êtes reconnaissante.

La Fédération française de la sécurité privée sait que vous avez, souvent au péril de votre engagement, parfois sans masque, assuré avec énergie et une immense volonté, l’ensemble des missions qui vous ont été confiées. Voilà qui doit être compris, entendu de tous ceux qui parlent de notre filière économique et veulent avec elle construire son avenir. Cela doit permettre au Gouvernement de comprendre, combien nous sommes aujourd’hui à la fois au service de nos clients mais aussi conscients, parce que nous sommes républicains, des engagements qui sont les nôtres. Nos métiers sont essentiels au développement de notre pays et la sécurité intérieure du pays est un enjeu majeur. Il faut définir une stratégie, mettre en place une doctrine : la coopération, le partage, la mutualisation en permanence entre tous ceux qui veillent à la souveraineté de notre Nation.

2021 est précisément un enjeu de souveraineté. Nous avons pu percevoir au cours de cette année combien nous étions fragiles. Combien dans notre propre pays, il était urgent de maintenir des entreprises, des usines et des lieux de fabrication pour que nous soyons autonomes. Nous avons été parfois victimes, dans cette crise, de rupture d’approvisionnement, de difficultés au niveau des échanges, or la souveraineté de notre pays pour assurer sa propre sécurité est un enjeu.

Je forme donc le vœu que nous puissions travailler, à l’occasion du débat qui s’est ouvert l’Assemblée nationale et qui se poursuivra au Sénat demain, sur ces enjeux de stratégie.

La Fédération française de la sécurité privée a été très présente. Elle s’est impliquée de manière très forte pour faire partager ses idées et ses valeurs.

Nous sommes convaincus que l’avenir appellera l’émergence de nouvelles missions avec l’intelligence artificielle, la cyber sécurité, le développement de technologies innovantes. Demain, l’homme sera au cœur d’un monde qui ne ressemblera plus à celui dans lequel nous vivons. Notre économie a été frappée. Il faudra du temps et nous devons être conscients que les acteurs privés de sécurité, quels que soient leurs métiers devront se réinventer, innover et s’adapter pour faire face à une demande qui sera vraisemblablement contractée par les difficultés économiques que nous vivons.

Relevons tous ensemble ce défi ! Allons de l’avant ! Soyons imaginatifs et soyons fiers du métier que nous faisons. Ayons toujours à l’esprit que grâce à ces femmes, ces hommes et tous les entrepreneurs motivés, que je veux saluer, la sécurité privée en France joue et jouera, dans les années qui viennent, un rôle considérable.

Aux femmes et aux hommes de cette filière, à leurs clients et à ceux qui, pour l’État, assurent la sécurité de notre pays, je veux dire ici mes meilleurs vœux les plus sincères pour cette année 2021.

Je vous souhaite le meilleur pour vous, pour les vôtres et pour tous ceux auxquels vous êtes attachés.

Claude Tarlet,
président de la FFSP