COVID-19. Revue de presse mars 2020

Le 26 mars 2020. CNEWS

 » … Les agents de sécurité privée mobilisés sont très précieux. Ils contribuent à la solidarité nationale … » Claude Tarlet, président de la Fédération française de la sécurité privée



Le 25 mars 2020. Le Figaro
Coronavirus : sécurité privée et police municipale sont inquiètes

Lire l’article : https://www.lefigaro.fr/actualite-france/coronavirus-securite-privee-et-police-municipale-sont-inquietes-20200325

Extrait :
Les inquiétudes ne sont pas moins vives chez un autre acteur de la sécurité, qualifié Place Beauvau «d’essentiel», notamment «pour le respect des gestes barrières dans les commerces alimentaires». Or les professionnels de la sécurité privée lancent aussi un cri d’alarme. Claude Tarlet, président de la puissante Fédération française qui représente les 300.000 salariés du secteur, prévient: «Nous voulons des moyens de protection pour les milliers d’hommes et de femmes déployés tous les jours pour contrôler les accès dans les hôpitaux du pays, mais aussi qui protègent les points d’accès de la distribution alimentaire, parfois assaillie par la population». Les sociétés de surveillance estiment à environ 100.000, le nombre de masques nécessaires pour répondre au sentiment d’insécurité qui gagnent les équipes sur le terrain.
«Les entreprises font le maximum pour doter les agents de moyens de protection mais cela ne suffit plus du tout», tonne Claude Tarlet, qui a écrit ce dimanche au secrétaire d’État à la Sécurité intérieure, Laurent Nuñez. Ce courrier, que s’est procuré Le Figaro, déplore que «les personnels mobilisés sur le terrain pendant cette période difficile ont le sentiment de manquer de reconnaissance de la part de l’État». Endeuillée le week-end dernier par le décès, à la suite d’une infection au Covid-19, d’Alain Siekappen Kemayou, responsable de la sécurité du centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois (93), la profession a les nerfs à vif. Et attend qu’on réponde à ses revendications.